lundi 29 mars 2010

SA VIE ÉTAIT LÀ-BAS, À MARSEILLE

Ainsi commence "Solea" troisième volet de la trilogie de Jean-Claude Izzo après "Total Khéops" et "Chourmo".

Dix ans déjà que l'écrivain est mort, emporté par un cancer, trop jeune encore, à l'âge de 55 ans seulement... Izzo était un vrai Marseillais, fils d'un immigré italien et d'une mère de parents espagnols, un mélange de cultures de la Méditerranée comme on le trouve souvent ici.

Journaliste il publie d'abord un livre de poésies avant d'écrire son premier polar "Total Khéops" qui devient tout de suite un succès par sa description de la vie à Marseille et plus précisément dans le Panier et aux Goudes, et grâce à son personnage principal, Fabio Montale, homme solitaire mais pas insensible aux charmes féminins. A coté de lui il y a toute une farandole de personnages attachants comme Honorine et Fonfon, Lole et Babette. Il y a aussi le pointu avec lequel Montale prend le large en compagnie d'une bouteille de Lagavulin quand la vie lui pèse trop lourd...

Mais c'est la ville de Marseille qui occupe la place d'un personnage clé dans l'oeuvre d'Izzo, ville attachante et violente, ville laquelle on rêve de quitter et vers laquelle on retourne toujours - toit comme l'auteur lui-même qui s'est installé pendant un temps à Saint-Malo avant de revenir vers les rivages de la Méditerranée.

JPEG - 14.2 ko (photo J.M.Huron)

L'Alcazar consacre toute une programmation à ce journaliste, poète, écrivain, scénariste et militant. Ici je vous conseille la projection de "La Schkappa ou l'échappée belle de Jean-Claude Izzo", film qui à partir de textes des l'écrivain propose une balade dans Marseille. "Une balade agrémentée de rencontres avec des personnages qui évoquent les thématiques chères à l'auteur - le saccage urbain, les inégalités sociales, la nostalgie du militantisme - mais aussi les petits riens qui font le sel de l'existence: la cuisine, l'amitié, les femmes."

Le réalisateur de ce documentaire, Jean-Laurent Feurra, sera présent lors de la projection.

: Auditorium de l'Alcazar, 58 cours Belsunce 13001
quand: jeudi 1er avril à 16h

2 commentaires:

totirakapon a dit…

Merci de rappeler la disparition d'Izzo !

Eva C.-K. a dit…

C'est fou comme le temps passe vite....

compteur pour blog
 
Blog googlea42e27adbfa73eb9.html