vendredi 22 janvier 2010

UNE TOURNIQUETTE / POUR FAIRE LA VINAIGRETTE...

mais Gudule veut encore plus avant de céder à son soupirant: un frigidaire, un atomixer, des tas de couverts, un efface-poussière, un chauffe-savates, un canon à patates et des pelles à gâteaux et, et, et...

Alors où aller, pauvre garçon, pour trouver tout ce que sa belle lui demande de ramener? Une adresse pour trouver tout ce dont peut rêver Gudule: La Maison Empereur!

Fondée en 1827 par François Empereur, taillandier de métier, la "Quincaillerie Empereur" s'installe en 1845 à son emplacement actuel, rue d'Aubagne. Le commerce marche et quand Louis, fils de François et quincailler en ferrement (garnitures en fer utilisées sur les navires en bois) entre dans l'entreprise familiale, on décide de s'agrandir. En 1890 c'est déjà la troisième génération, qui est à la tête de l'affaire et quand Alfred passe la main, c'est son gendre, Paul Renaux qui lui succéda en 1922 et ensuite le fils de Paul, Roger, qui sera le patron à son tour à partir de 1960. En 2000 cette belle saga familiale ouvre un nouveau chapitre avec Laurence, la fille de Roger qui prend le relais. Et pour vous rassurer, ses deux fils devraient poursuivre la tradition... On y travaille encore à l'ancienne, Laurence est même fière de ne pas s'appuyer sur un inventaire géré par ordinateur mais de parcourir les rayonnages avec crayon et papier pour noter ce qui manque (ils ont par contre désormais un site). Et les vendeurs sont des vrais anges de patience quand ils expliquent pour la 1000e fois à quoi sert tel ou tel objet (épluche légumes pour gaucher, coupeur de fraises en huit...).

Le magasin, dernièrement un peu "relooké", est une véritable caverne d'Ali Baba où l'on trouve des objets les plus courants à côté d'ustensiles et outils pour le moins insolites. Le sabre à champagne y a sa place tout autant que la cisaille à oursin, le cuir pour affuter votre coupe chou (lame de rasoir) ou le nécessaire à barbe et moustache, le bidet d'appoint, la coupe tranches pour raclette, la mandoline japonaise (non, on n'en joue pas), l'ABC de la sculpture des légumes et fruits, la râpe aux truffes, la turbotière, le fil à beurre, le presse biscuits, le masque de soudeur, la piège à taupes ou la force pour tondre vos moutons....

Une visite chez l'Empereur c'est un émerveillement assuré - pensez y quand vous avez des amis. Marseille ne compte pas beaucoup de monuments historiques, mais la Maison Empereur en est décidément un!

Tous les samedis à 10h un client passionné de cuisine fait une petite démonstration sur place. Ce samedi (23 janvier) Elsa de Cantine JO animera un atelier repas végétarien et le 30 janvier Nadjati Bacar montrera son poulet coco.

Maison Empereur, 3 rue d'Aubagne et 4-6 rue des Récolettes, 13001, 04.91.54.02.29

3 commentaires:

totirakapon a dit…

C'est vrai que c'est une véritable mine ! Totirakapon y a acheté de nombreux ustensiles...

nathalie a dit…

Il faut reconnaître que le rayon "moules à gâteaux" est un vrai lieu de perdition...

Isa a dit…

cette maison empereur est une véritable institution, un monument historique, un lieu incontournable, à faire visiter au même titre que la vieille charité et notre dame de la garde...en plus on y déniche des trésors qui rappellent la cuisine de nos grands-mères...

compteur pour blog
 
Blog googlea42e27adbfa73eb9.html